Des changements concernant le contrôle technique des ancêtres

Depuis le 3 décembre 2018, les véhicules immatriculés comme ancêtres sont soumis à un contrôle technique périodique.

Les ancêtres sont des véhicules mis en circulation depuis plus de 25 ans et (ré)immatriculés sous une plaque d'immatriculation 'O'.

Un véhicule ne devient un ancêtre qu’après avoir été soumis à un contrôle technique.

Afin de faciliter la transition vers une nouvelle règlementation, les ancêtres sont subdivisés en trois catégories d’âge :

  • les ancêtres à partir de 25 ans et jusque 30 ans sont soumis à un contrôle ancêtre à la même fréquence que les véhicules immatriculés sous une plaque d'immatriculation 'ordinaire'
  • les ancêtres à partir de 30 ans et jusque 50 ans sont attendus au contrôle technique tous les deux ans
  • quant aux ancêtres de plus de 50 ans, ils doivent être conduits au contrôle technique tous les cinq ans

Les véhicules qui sous la plaque d'immatriculation 'ordinaire' sont exemptés de contrôle technique périodique, restent exemptés sous la plaque d'immatriculation 'O'.

En ce qui concerne l’utilisation des ancêtres, rien ne change, l’arrêté royal du 15 mars 1968 reste d’application. Cela signifie qu’il est interdit d’utiliser un ancêtre :

  • à des fins commerciales et professionnelles
  • pour les déplacements domicile-travail et domicile-école
  • pour les transports rémunérés et les transports gratuits assimilés à des transports rémunérés de personnes
  • comme machine ou outil ainsi que pour des missions d’intervention

Pour les véhicules à chenilles, l’usage est limité aux :

  • manifestations d’ancêtres
  • essais réalisés dans un rayon de 3 km du lieu de l’entreposage du véhicule

Plus d’info sur la page contrôle technique

 

Dernières news