Tunnel Annie Cordy

Statut : Terminé

1 – Faits et chiffres

Partenariat public-privé

Donneur d’ordre

Bruxelles Mobilité

Exécutant

Consortium CIRCUL 2020 composé des entreprises de renommée internationale Besix, Jan De Nul Group et Equans et de leur partenaire Denys. Ce consortium se chargera également de l’entretien du tunnel pendant 25 ans.

Le plus long tunnel routier du pays

Avec ses 2 600 mètres, le tunnel Annie Cordy est le plus long tunnel routier de Belgique. Il a été construit en 1986. Quelque 60 000 véhicules le traversent chaque jour. Grâce à la rénovation, le tunnel répond désormais aux normes de qualité et de sécurité les plus strictes.

La rénovation en quelques mots

  • L’amiante a été éliminé.
  • Le gros œuvre a été réparé.
  • Le dispositif d’étanchéité a été remis en état.
  • Les voies de circulation et les abords ont été réaménagés.
  • Des issues de secours et des locaux techniques ont été construits et aménagés.
  • L’ensemble des équipements et des installations techniques ont été remplacés, notamment 800 kilomètres de câbles, les installations de ventilation, de communication et de surveillance, tout comme l’éclairage.
  • Les tout nouveaux murs intérieurs ont été agrémentés d’une œuvre d’art.

2 - Défis

Environnement

Le tracé du tunnel passe :

  • au-dessus d’une ligne de métro ;
  • sous le canal Bruxelles–Charleroi ;
  • sous le parc Élisabeth (partiellement) protégé ;
  • le long de nombreuses conduites souterraines ;
  • par une zone densément peuplée.

Conditions de mobilité

Pour éviter au maximum de devoir fermer le tunnel pendant la rénovation :

  • le tunnel n’a été complètement fermé qu’en juillet et août ; environ 400 personnes y travaillaient chaque jour ;
  • les ouvriers ont travaillé entre 22h et 6h ; 180 personnes, en moyenne, se sont activées chaque nuit.

3 – Plafond et revêtement

Travaux au plafond

  • Un nettoyage à haute pression a été nécessaire pour permettre une inspection approfondie de l’armature.
  • La réparation a été effectuée sur la base des résultats de l’inspection .
  • Une membrane d’étanchéité a été appliquée afin de protéger le tunnel des infiltrations provenant des espaces contigus.
  • La toiture a été protégée contre les incendies, entre autres, par un faux plafond composé de panneaux capables de résister à des températures allant jusqu’à 1 200 °C.

Rénovation du revêtement

  • Surface totale : 48 000 m² (environ 7 terrains de football).
  • Après l’arrachage de l’ancien revêtement, une couche de drainage en asphalte à granulats ouverts fibreux a été posée. Les bordures des trottoirs ont ensuite été placées, après quoi 3 couches de revêtement bitumineux ont été appliquées, pour une épaisseur totale de 27 cm.

4 – Murs et œuvres d’art

Rénovation des murs

  • Les murs constituent le squelette du tunnel et doivent supporter toutes les charges. Les murs en maçonnerie de la cloison de séparation centrale ont donc été remplacés par des murs en béton armé.
  • Un revêtement mural moderne a été fixé sur le béton à l’aide de profilés en aluminium.

Installation d’une œuvre d’art

Les murs du tunnel ont été décorés de l’œuvre « Stand Up » de Charlotte Beaudry. Deux fresques représentant les silhouettes d’une trentaine de jeunes femmes posent la question de la place des femmes dans l’espace public. Radiance a fourni l’éclairage d’ambiance qui vient appuyer le concept artistique.

5 – Issues de secours et locaux techniques

18 sorties de secours

  • 18 nouvelles sorties de secours ont été créées, dont 12 entièrement neuves.
  • Les nouvelles sorties de secours ont été aménagées à l’aide de puits et de murs de pieux, à 19 mètres de profondeur à certains endroits. Les différents éléments (contre-cloisons, trottoirs, murs, sols…) ont ensuite été construits sur place.
  • Certains travaux (excavations, étançonnement temporaire, bétonnage…) ont nécessité l’intervention de plongeurs spécialisés, car ils devaient être effectués sous la nappe phréatique.

9 locaux techniques

•    9 locaux techniques ont été créés : 5 ont été rénovés et 4 sont neufs.
•    Les locaux techniques renferment les armoires électriques permettant de contrôler les équipements du tunnel (éclairage, signalisation…).
•    Ces locaux abritent également les extracteurs destinés à évacuer les fumées par des grilles sur le boulevard Léopold II en cas d’incendie.

6 – Ventilation

Un air de meilleure qualité

La ventilation permet de maintenir la qualité de l’air en diluant les substances nocives. Le système de ventilation assure également l’évacuation des fumées en cas d’incendie. Elle facilite, en outre, l’évacuation en ralentissant la propagation des fumées au niveau du sol.

Accélérateurs et extracteurs

Le tunnel est équipé d’un système de ventilation longitudinal composé de deux types de ventilateurs qui fonctionnent ensemble.

  • Les accélérateurs accélèrent le flux d’air longitudinal pour diluer les polluants dans le tunnel et maintenir les éventuelles fumées en hauteur. Ils sont posés contre le plafond du tunnel et sont bien visibles. L’accélérateur le plus puissant mesure 5 mètres de long, 1,60 mètre de diamètre et pèse 1 tonne. À pleine puissance, les accélérateurs atteignent une poussée de 2 250 newtons.
  • Les extracteurs complètent les accélérateurs et extraient la fumée par des grilles installées à intervalles réguliers dans le tunnel. Leur diamètre peut atteindre 2,50 m et le moteur pèse à lui seul 1,5 tonne (soit environ le poids d’une voiture particulière moyenne). Ils sont donc posés au sol, dans les locaux techniques du tunnel. La puissance d’aspiration des extracteurs peut atteindre 100 m³ de fumée par seconde. De quoi venir à bout des plus gros incendies, y compris ceux de poids-lourds. Rien ne résiste à cette force et la température de la fumée aspirée peut atteindre 400 °C. Vu les conséquences dramatiques potentielles, l’accès à ces locaux est strictement interdit.

         

7 – Électricité et éclairage

Rénovation de l’installation électrique

  • Deux câbles à haute tension séparés (11 kV), qui partent d’un poste à haute tension appartenant à Sibelga/Elia, assurent une alimentation électrique ininterrompue.
  • Chaque câble (17 km au total) est situé dans un tube différent : en cas de problème dans l’un des tubes, l’autre peut prendre le relais.
  • Tous les câbles électriques sont surveillés par des stations de mesure qui indiquent la consommation en temps réel.
  • Chaque local technique comprend au moins deux transformateurs qui alimentent les tableaux généraux basse tension (400 V ou 690 V). Ils commutent automatiquement, sans l’intervention d’un technicien, lorsque l’alimentation électrique d’un poste à haute tension est interrompue.

Éclairage économe en énergie

  • Comme le tunnel est uniquement équipé de LED, la consommation énergétique de l’éclairage est réduite de 90 %.
  • L’intensité de l’éclairage aux entrées et aux sorties varie en fonction de la lumière extérieure afin que la transition soit confortable pour les usagers de la route.
  • L’éclairage LED permet de faire ressortir certains éléments tels que les fresques qui ornent les murs latéraux ou les niches de secours. Les LED offrent également des possibilités scénographiques, car la couleur de l’éclairage peut être modifiée.

8 – Réseau de communication

Réseau de fibre optique pour la commande à distance

  • Le tunnel est commandé à distance depuis le Centre de Mobilité de Bruxelles.
  • Les opérateurs contrôlent en temps réel le flux de circulation quotidien de 65 000 véhicules.
  • Le tunnel est équipé pour être contrôlé à distance (caméras, feux de signalisation, capteurs pour les véhicules hors gabarit…).
  • Le millier de dispositifs intelligents et le réseau de fibre optique installés dans le tunnel, les locaux techniques et les sorties de secours permettent de transmettre des données aux opérateurs en un éclair.
  • Chaque appareil est connecté à un réseau de communication dans le tunnel, lui-même intégré au réseau qui reprend tous les tunnels de la ville.

Nouvelle installation audio

  • L’installation audio permet de diffuser des messages audio préenregistrés en cas d’incident.
  • L’installation audio permet également de communiquer à distance avec les personnes qui empruntent une sortie de secours.
  • L’installation est entièrement commandée à distance et se compose des éléments suivants :

- 33 sirènes puissantes destinées à envoyer un signal d’alarme ;
- 30 balises sonores permettant de diffuser des messages audio préenregistrés pour faciliter l’évacuation ;
- 71 haut-parleurs répartis sur toutes les sorties de secours pour guider les usagers sur le parcours d’évacuation.

9 – Transmission radio

Câble radiant d’un bout à l’autre du tunnel

  • La transmission radio se fait par un câble radiant fixé dans des chemins de câble sur toute la longueur du tunnel et au niveau des sorties de secours. Les signaux radio sont traités et amplifiés dans différentes armoires techniques.
  • La transmission radio permet la communication en provenance et à destination des services de secours ainsi que l’émission de signaux FM et DAB+ sans interruption dans tout le tunnel.
  • La transmission radio permet aussi de diffuser des messages via les bandes FM et DAB+ en cas d’incidents graves.

10 – Fermeture du tunnel et hauteur maximale

Fermeture du tunnel en cas d’incident ou d’entretien

En cas d’incident (incendie, accident…), le tunnel doit être fermé pour que la sécurité des usagers de la route soit garantie. C’est également le cas lors des travaux d’entretien (de nuit), pour la sécurité des ouvriers.

  • Chaque entrée est équipée de feux de signalisation et d’une barrière classique qui s’ouvre et se ferme verticalement.
  • Les sorties intermédiaires présentent des barrières pivotantes qui s’ouvrent et se ferment horizontalement. Ce type de barrière permet de fermer une sortie ou d’obliger les usagers à quitter le tunnel par cette sortie.
  • Des flèches vertes et des croix rouges lumineuses indiquent les voies accessibles aux usagers de la route.

Avertissement pour les véhicules > 3,5 m

De nombreux équipements du tunnel sont installés contre le plafond et doivent donc être protégés des véhicules trop hauts (> 3,5 m). Cette sécurité est assurée de différentes manières :

  • un portail avec une limitation physique de la hauteur ;
  • une barre métallique ;
  • des bavettes rouges et blanches souples et réfléchissantes pour attirer l’attention ;
  • des détecteurs optiques qui avertissent le chauffeur d’un véhicule hors gabarit via le panneau d’information numérique à l’entrée du tunnel.

11 – Entretien

De nouvelles technologies pour un entretien efficace

Le choix s’est porté sur des technologies avancées et performantes afin d’assurer une maintenance optimale pendant des décennies.

  • Pendant la rénovation, des scanners 3D et des caméras à 360 ° ont été utilisés pour concevoir des modèles numériques précis de l’infrastructure.
  • Grâce à l’enregistrement photogrammétrique de toutes les dalles en béton et à l’orthomosaïque générée, les équipes de maintenance disposent d’une image au centimètre près, accompagnée de données de géolocalisation.

12 – Nouveau nom

Le tunnel Léopold II devient le tunnel Annie Cordy

Afin d’accroître la visibilité des femmes dans l’espace public, la Région de Bruxelles-Capitale a décidé de donner des noms de femmes à davantage de rues, de places et de tunnels. Après une consultation populaire, le choix du nouveau nom du plus long tunnel du pays s’est porté sur Annie Cordy.

Chronologie

Septembre 2020 : appel à suggestions ; 12 807 propositions soumises au total
Hiver 2020 – 2021 : présélection de 15 noms par un comité d’experts
Février 2021 : présélection soumise au vote de la population ; 30 715 citoyens votent
Mars 2021 : dépouillement : avec 6 940 voix, soit 22,59 % des suffrages, le nom d’Annie Cordy sort largement vainqueur

Information générale

Communes

  • Ville de Bruxelles
  • Molenbeek-Saint-Jean
  • Koekelberg
  • Ganshoren

Maître d'ouvrage

Bruxelles Mobilité

Place Saint-Lazare, 2
1035 Bruxelles
0800 94 001

Trajet

Nom Date Plus d'info
Demande de permis d'urbanisme 1/12/2016
Obtention du permis d'urbanisme 13/7/2017 vergunning_leopold_ii.pdf
Réunions d'info pour les rivérains avril 2018 2018-04-23_renovation_leopold_ii-presentation_riverains_def_aangepast.pdf
Tous les projets