Good Service

De nombreux citoyens sont amenés à choisir leur manière de se déplacer en fonction du climat, des contraintes privées ou professionnelles, de leurs aptitudes physiques et de leurs capacités financières. Good Move a l’ambition d’offrir aux usagers une palette de services intégrés, qui remplacent la nécessite de posséder une voiture personnelle, et qui favorisent la combinaison des modes de déplacement et des réseaux de transport public. Pour ce faire, la Région retient trois grands axes de développement :
  • Rassembler numériquement et physiquement l’offre de transport, tant en termes d’information, de réservation, que de tarif pour faciliter la mobilité et la multimodalité ;
  • Accroitre la qualité, la lisibilité et l’accessibilité des réseaux et des services de transport public ;
  • Renforcer l’interconnexion des différents services et l’intermodalité grâce au développement de pôles d’échange.

Services de mobilité

Le terme Mobility as a Service comprend l’intégration de l’offre de transport dans des applications et plateformes numériques. L’approche de la mobilité comme étant un service permet de dissocier les pratiques de mobilité de la possession d’un véhicule. Grâce a la combinaison des réseaux de transport existants et des nouvelles formes de mobilité, le MaaS offre des solutions pour se déplacer, qui sont personnalisées en fonction des usagers et qui s’adaptent à leurs besoins de déplacements.

Fiche diagnostic : À Bruxelles, peut-on se déplacer en voiture sans – forcément - en posséder une ? gm_q5_service_fr_v3_vf.pdf (2.12 Mo)

Bruxelles Mobilité a développé des guides techniques pour aider les chefs de projet en matière d'aménagement de l'espace public.

Voir aussi : le Guide de l’espace public bruxellois, Pyblik pour les concepteurs chargés de l’aménagement des espaces publics

 

Mobility as a Service

L’offre de mobilité est aujourd’hui très diversifiée à Bruxelles -  incluant différents services partagés  -  mais elle se présente néanmoins comme une juxtaposition de produits et concepts plutôt que comme un service intégré et lisible pour les usagers. En effet, la mobilité s’acquiert encore principalement par le biais de l’achat de titres de transport ou d’un véhicule. S’est développée à Bruxelles depuis quelques années une offre de mobilité davantage présentée comme un service, une prestation : taxis, voitures, vélos et trottinettes en libre-service et en flotte libre, etc. Cette tendance va se renforcer avec l’avènement des technologies de la connectivité. La Région a l’ambition d’accroître l’efficacité générale de ce système afin de parvenir à ses objectifs de mobilité, en améliorant la qualité de l’offre de mobilité au profit de l’utilisateur. Celui-ci accèdera au travers d’une seule interface personnalisable à l’offre combinée des différents opérateurs, tout en bénéficiant d’informations et de modalités de paiement harmonisées.

Un autre aspect important du déploiement du MaaS dans lequel la Région a un rôle central à jouer, consiste à organiser le partage des données mobilité. En effet, les données sont la matière première de la smart city ; elles peuvent en effet se transformer en nouveaux services! Ainsi, Bruxelles Mobilité a collecté et rassemblé différentes données liées à la mobilité et aux travaux publics dans des systèmes d'information géographiques (Mobigis), accessibles au public et proposant différentes cartes interactives. Par ailleurs, le secteur public bruxellois a également regroupé une multitude d’informations liées à la mobilité au sein de son portail Open Data Store. L’un des objectifs de la Région au travers de ce biais, est de permettre aux citoyens ou aux professionnels de la mobilité de consulter ces données ou de les réutiliser afin de créer des applications mobiles facilitant la mobilité de tous !

Et enfin, au sein de la plateforme Smart Mobility Committee, Bruxelles Mobilité rassemble tous les acteurs de la mobilité afin de développer une approche coordonnée, transversale et multidisciplinaire de la problématique de la mobilité en général.

 

Brussels Smart Mobility

Nous devons aujourd’hui changer la manière dont nous nous déplaçons et transportons nos marchandises en vue de trouver une solution aux embouteillages, à l'insécurité routière, aux conséquences fâcheuses des déplacements motorisés sur l'habitat et l'environnement, aux inégalités en matière de mobilité... Bref, nous voulons une capitale facilement accessible dans un espace public attrayant. La Smart City peut nous y aider en développant des solutions intelligentes qui s'appuient sur des données et des technologies, et qui visent à améliorer la qualité de vie en ville. En effet, la ville « intelligente » permet une gestion performante de la mobilité sur l'infrastructure existante, l'utilisation d'une technologie permettant plus d'interaction et une meilleure collaboration entre les différents acteurs de la mobilité.

Le Smart city Committee

C’est pour cette raison que dans cette plateforme Smart Mobility Committee, Bruxelles Mobilité rassemble tous les acteurs de la mobilité afin de développer une approche coordonnée, transversale et multidisciplinaire de la mobilité en général. Il s'agit en somme d'un comité d’accompagnement public du Mobility as a Service (MaaS) réunissant le secteur public (hub.brussels, Innoviris, la STIB, le CIRB, parking.brussels, Bruxelles Environnement et la SNCB), le secteur privé, les académiciens et les chercheurs. Ceux-ci conjuguent leurs efforts pour affronter le véritable défi de la mobilité « intelligente »: encourager la multimodalité, rendre la ville plus aisément accessible, réduire la nocivité pour détérioration de l'environnement et utiliser au mieux l'espace public. Cette coopération évidente bienvenue dans un secteur en pleine expansion permettra de réaliser et de promouvoir un réel changement de comportements.

Le Smarter Cities Challenge

La victoire de Bruxelles Mobilité au Smarter Cities Challenge d’IBM en 2015 lui a permis d'avoir gratuitement recours à l’expertise de ce géant de l'informatique. Pendant trois semaines, six experts de différents pays ont analysé comment améliorer la mobilité de la Région, en puisant dans les données disponibles et en interrogeant une quarantaine de spécialistes et d'acteurs concernés. Ce travail a débouché sur une première série de recommandations que vous pouvez découvrir dans le Rapport du Smarter Cities Challenge : smart_mobility_brussels_report_v2_fr_.pdf (9.63 Mo)