Quel siège choisir ?

Moins d’1m35 ? L’installation dans un dispositif de retenue pour enfants comme un siège-auto ou un rehausseur est obligatoire.

Tout comme éviter les chutes dangereuses, les intoxications alimentaires et tous les dangers, un bon siège-auto bien utilisé, c’est surtout protéger son enfant. Acheter, neuf ou en seconde-main, ou encore se faire prêter un rehausseur ou un siège auto est donc un acte important pour la sécurité de son enfant. Les sièges qui ne correspondent pas aux normes ne peuvent pas être utilisés mais les normes évoluent rapidement. Il est donc parfois difficile de distinguer le vrai du faux et d’opter pour la solution la plus sûre.

Le siège bébé : « dos à la route »

De la naissance à 13 kg.

Le siège est placé dos à la route pour protéger au mieux la tête du bébé. En cas de choc, la force de l’impact sera répartie sur l’ensemble du dos et non uniquement sur la nuque. Bébé est bien protégé.

Durée d’utilisation : le plus longtemps possible. Changer de siège quand l’enfant a atteint 13 kg ou si sa tête dépasse du dossier.

Avec la ceinture de sécurité de la voiture :

Avec le système Isofix :

L’airbag frontal n’est pas désactivé : en cas de choc, les lésions peuvent être mortelles !​

La barre d’appui n’est pas correctement installée. En cas de choc, le siège peut pivoter. Son efficacité diminue​.

Le siège auto

De 9 à 18 kg ou passer au rehausseur quand la tête de l’enfant dépasse du dossier. Dos ou face à la route, selon le mode d’emploi, à respecter.

Attention : à l’avant, ne pas installer le siège dos à la route si l’airbag frontal est connecté. Danger mortel en cas de choc !

Il est indispensable de bien fixer le siège. Sinon, en cas de choc, le siège et l’enfant risquent d’être éjectés ! L’enfant est attaché dans son siège avec une ceinture à 5 points d’ancrage.

Durée d’utilisation : passer au rehausseur quand la tête de l’enfant dépasse du dossier ou quand il a atteint 18 kg.

Les sangles attachent correctement l’enfant dans le siège. Les sangles sont bien tendues : pas de ceinture tordue. Les sangles sont bien serrées : 1 cm de jeu maximum entre les sangles et le corps de l’enfant.

Le siège n’est pas fixé dans la voiture par la ceinture de sécurité ou le système isofix. En cas de choc, le siège, et l’enfant, peuvent être éjectés du véhicule !

Les sangles ne sont pas mises correctement. Les sangles doivent passer sur les épaules de l’enfant, pas sous les bras. En cas de choc, l’enfant n’est pas bien retenu.

Le rehausseur

De 15 à 36 kg ou jusqu’à ce que votre enfant mesure 1m35.

Grâce au rehausseur, la ceinture de sécurité passe aux bons endroits sur le corps de l’enfant : la partie ventrale repose sur ses hanches et non sur son abdomen. En cas de choc, les organes internes (intestins, etc.) sont préservés.

Avec dossier et protections latérales, avant 25 kilos.

Attention : rehausseur sans dossier uniquement autorisé pour les enfants de plus d’1m25 et de plus de 25kg.

La ceinture ne peut pas passer dans le dos ou en dessous du bras de l’enfant. Elle doit passer sur l’épaule de l’enfant. La ceinture qui passe sur le cou de l’enfant n’est pas un problème.

Les normes à respecter

Tous les dispositifs de retenue pour enfants utilisés doivent satisfaire aux normes européennes les plus récentes : R44/03, R44/04 ou R129. La norme R129 permet d’installer les bébés dos à la route jusqu’à l’âge de 15 mois. Les sièges qui ne répondent pas à ces normes ne peuvent plus être utilisés.