Soyez toujours visible sur la route

Véhicules en double file ou garés trop près du passage pour piétons, camions, bus, trams, panneaux publicitaires, arbres, chantiers… Ces obstacles peuvent nous empêcher de voir un danger sur la route : un piéton ou un cycliste qui traverse, une voiture qui dépasse, un enfant qui court après son ballon… Ils peuvent occasionner des accidents graves.

Il est donc fondamental de voir et d’être vu en toute circonstance et d’anticiper les dangers 

Bruxelles Mobilité vous propose de tester vos connaissances en 10 questions.

Faites le test sur visibilite.mobilite.brussels

Adoptez les bons réflexes 

Je suis automobiliste

Je ne gêne pas les autres usagers en m’arrêtant ou stationnant en double file, sur les trottoirs, les passages pour piétons (et à moins de 5 mètres de ceux-ci), les pistes cyclables ou tout endroit où je pourrais masquer la visibilité. Je ralentis et je redouble de prudence si je sais que ma visibilité est réduite (par exemple si je dépasse un tram ou un camion à l’approche d’un passage pour piétons…).

Je suis piéton

Je suis un usager plus vulnérable. Je marche sur les trottoirs et je traverse sur les passages pour piétons lorsqu’il y en a à moins de 20 mètres. Je porte des couleurs claires dans le noir ou des vêtements réfléchissants. J’établis toujours un contact visuel avec les conducteurs lorsque je traverse pour être certain qu’ils m’ont vu, spécialement lorsque je traverse devant un bus, un tram, un camion ou tout autre obstacle.

Je suis cycliste

Je marque l’arrêt lorsque le feu est rouge et je fais attention aux piétons. J’équipe mon vélo de catadioptres et de feux à l’avant et à l’arrière. Je porte des vêtements réfléchissants dans le noir et, de préférence, un casque. J’évite les angles-morts sur le côté et l’arrière des camions et bus.

En présence d’un tram

Je laisse les passagers embarquer ou débarquer et je ne les mets pas en danger. Si je suis en voiture, je peux doubler par la droite ou, si ce n’est pas possible, par la gauche. Je roule lentement : un piéton pourrait traverser devant le tram. Il est d’ailleurs interdit de dépasser à l’approche d’un passage pour piétons. En tant que piéton, je ne traverse pas devant un tram en mouvement, qui a besoin de nombreux mètres pour s’arrêter en raison de son poids important. Je vérifie qu’un tram en mouvement n’est pas caché derrière un autre.

En présence d’un bus ou d’un camion

Je pense aux angles morts (sur les côtés et à l’arrière) et je tiens compte du fait que ce type de véhicule a besoin d’un rayon de braquage plus large. Je cède la priorité au bus lorsque le chauffeur annonce par clignotant son intention de quitter son arrêt. Je suis chauffeur poids lourds/camionnette : je tiens compte des angles morts et suis prudent.