Formation à la conduite et examen

La formation théorique

Pour se préparer au mieux à l’examen théorique permis de conduire, le candidat a le choix d’assurer personnellement sa formation ou de suivre un minimum de 12h de formation théorique dans une école de conduite agréée.

Après 2 échecs successifs à l’examen théorique, il est obligatoire de suivre la formation de 12h en école de conduite et de présenter le certificat d’enseignement pour pouvoir présenter l’examen une nouvelle fois. Les cours suivis avant les 2 échecs ne seront pas pris en considération.

Avantages d’une formation en auto-école :

  • Dispensée par un instructeur breveté au courant des dernières réglementations en vigueur
  • Formation complète sur les matières de l’examen
  • Possibilité de s’entrainer avec un programme de questions à choix multiples (comme à l’examen) sur les ordinateurs à disposition dans les auto-écoles
  • Apprentissage didactique et présentations visuelles
  • Délivrance d’un certificat d’enseignement

Cela fait d’ailleurs partie des obligations des écoles de conduite agréées.

Comment savoir si une auto-école est agréée ?

Depuis 2015, ce sont les Régions qui gèrent les agréments et disposent des listes des écoles de conduite. (Anciennement : SPF Mobilité et Transports)

Vous trouverez la liste des écoles de conduites agréées en Région de Bruxelles-Capitale en cliquant ici

L’examen théorique

Un candidat peut participer à l’examen théorique dès l’âge de 17 ans

Son coût est de 15€

Une plage horaire est déterminée selon les centres.

Deux centres d'examen à Bruxelles : Anderlecht et Schaerbeek

L’examen théorique est passé sous forme d’un examen audiovisuel sur ordinateur en français ou néerlandais. Il est composé de 50 questions à choix multiples.

Pour réussir : il faut avoir répondu correctement à minimum 41 questions sur les 50

Depuis le 30 avril 2018, se tromper à 2 questions sur des infractions graves ou sur le dépassement de la vitesse maximale autorisée est synonyme d’échec.

Une infraction grave, c’est quoi ?

Une infraction au code de la route de 3e ou 4e degré.

Au total, il y en a une cinquantaine. Il s’agit des infractions les plus dangereuses pour la sécurité routière comme :

  • S’engager sur un passage à niveau lorsque les barrières sont en mouvement
  • Faire demi-tour sur une autoroute
  • Ne pas allumer ses phares lorsqu’il fait nuit
  • Ne pas transporter son enfant dans un dispositif adapté
  • Transgresser un feu rouge
  • S’engager dans un sens interdit

Séances spéciales d’examen théorique : (pour toutes les catégories)

Uniquement sur rendez-vous

  • Pour un candidat qui ne maitrise pas le néerlandais ou le français,l’examen peut se faire avec l’assistance d’un interprète-juré désigné par le centre d’examen pour l’allemand ou l’anglais. L’interprète est rémunéré par le candidat.
  • Pour un candidat souffrant d’un handicap auditif, l’examen peut se faire avec l’assistance d’un interprète en langue des signes juré , désigné par le centre d’examen. L’interprète est rémunéré par le candidat.
  • Pour un candidat dont les facultés mentales ou intellectuelles, ou le niveau d’alphabétisation, sont insuffisants, l’examen peut se dérouler en session spéciale.

Validité :

La réussite a une validité de 3 ans.

L’examen pratique doit être passé avant la fin de validité de la réussite de l’examen théorique !

Exclusion :

Le candidat qui est surpris à frauder échoue et est exclu de toute participation à cet examen pour une période d’un an.

Le candidat qui perturbe le déroulement de l’examen par son comportement échouera et sera exclu de toute participation à cet examen pour une période de six mois.

La formation pratique

Jusqu’au 01 novembre, le certificat de réussite de l’examen théorique permet d’obtenir auprès de la commune :

  • un permis provisoire de 36 mois pour un apprentissage pratique avec guide = filière libre

ou

  • jumelé à un certificat d’aptitude, après avoir suivi une formation pratique de minimum 20h en école de conduite agréée, un permis provisoire de 18 mois qui permet de poursuivre l’apprentissage pratique sans guide. = filière auto-école

La durée minimale de stage sous couvert d’un permis provisoire est de 3 mois avant de pouvoir présenter l’examen pratique.

A partir du 01 novembre 2018, 4 filières seront accessibles au lieu de 2 et la durée minimale de stage varie en fonction de la filière choisie:

A partir de 17 ans

  • Filière libre -> minimum 9 mois de stage avec guide avant de pouvoir présenter son examen pratique
  • Combinaison de filière libre et d’auto-école -> minimum 14h en auto-école, minimum 6 mois de stage avec guide

A partir de 18 ans (le candidat doit avoir atteint l’âge de 18 ans au début de l’enseignement)

  • Auto-école avec stage -> minimum 20h en auto-école, minimum 3 mois de stage
  • Auto-école sans stage -> minimum 30h en auto-école, accès direct à l’examen

Attention ! Les heures effectuées avant l’âge de 18 ans ne seront pas prises en considération pour ces deux filières.

  • Dans le cas de la filière mixte, les guides pourront suivre une formation dans une école de conduite. La formation dure chaque fois deux heures et se déroule au cours des 3e et 4e puis 11e et 12e h de l’enseignement pratique du candidat dans une école de conduite.
  • Les candidats-conducteurs devront tenir, pendant la période de stage, un journal de bord avec leurs circonstances de conduite et le nombre de kilomètres parcourus. La norme indicative en termes de distance à parcourir pendant la période de stage est de 1500 km pour les deux premières filières et de 1000 km pour la filière 20h. Le journal de bord sera vérifié à l’examen pratique.

Composez votre journal de bord avec les documents suivants à imprimer :

Après 2 échecs successifs à l’examen pratique, il est obligatoire de suivre une formation de 6h en école de conduite agréée et de présenter le certificat d’enseignement pour pouvoir présenter l’examen une nouvelle fois. Les cours suivis avant les 2 échecs ne seront pas pris en considération.

La formation aux premiers secours

Une formation premiers secours devra être suivie préalablement à l’examen pratique. Celle-ci vise les règles relatives à l’octroi des premiers soins, y compris la première aide vitale et non vitale dans la circulation routière.

La formation aux premiers secours est gratuite pour tous les candidats qui passent leurs examens permis de conduire à Bruxelles.

Une fois l’examen  théorique réussi dans un centre d’examen bruxellois, le candidat pourra se connecter sur la plateforme en ligne de la Croix-Rouge pour effectuer la première partie de formation « e-learning ».

Le candidat sera ensuite invité à participer à une formation pratique de 3h dispensée par la Croix-Rouge. Celle-ci se déroulera Rue Remparts des Moines 78 à 1000 Bruxelles

Les professionnels des soins de santé, les secouristes et les ambulanciers peuvent bénéficier d’une dispense sur demande via ce formulaire.

L’examen pratique : test de perception des risques et voie publique

Un candidat peut participer à l’examen pratique dès l’âge de 18 ans

L’examen pratique est composé de deux épreuves et coûte 36 €. Si le candidat échoue à l’une ou l’autre épreuve, il doit repayer 36 € pour participer  à un nouvel examen pratique.

Deux centres d'examen à Bruxelles : Anderlecht et Schaerbeek

Pour participer à l’examen pratique dans l’un de ces deux centres, le candidat devra notamment avoir réussi l’examen théorique de la Région Bruxelles-Capitale, avoir suivi la formation aux premiers secours et réussi le test de perception des risques.

Le test de perception des risques:

Pour pouvoir passer le test de perception des risques, le candidat doit :

  • avoir réussi l’examen théorique depuis moins de 3 ans et
  • avoir suivi la formation aux premiers secours depuis moins de 2 ans.

Le test commence par 2 exercices pour préparer le candidat ; s’en suivent 5 séquences. A la fin de chaque séquence vidéo, on demande au candidat ce qu’il a perçu. 4 possibilités de réponse sont proposées. Plusieurs bonnes réponses sont possibles (minimum 1 et maximum 3).

Un point est attribué pour une bonne réponse cochée, un point est enlevé pour une mauvaise réponse cochée et aucun point n’est attribué, ni enlevé pour une bonne réponse non cochée.

Pour réussir, le candidat doit avoir obtenu au moins 60%. La réussite est valable 1 an.

Après la réussite du test de perception des risques, le candidat peut présenter l’épreuve sur la voie publique soit:

  • avec son propre véhicule (le guide ou un instructeur breveté indépendant l’accompagne),
  • avec le véhicule d’un instructeur de conduite breveté indépendant (l’instructeur accompagne le candidat),
  • avec le véhicule de l’école de conduite agréée (l’instructeur accompagne le candidat).

ATTENTION : Pour présenter l’épreuve sur la voie publique, il est obligatoire que l’examen théorique et le test de perception des risques soient toujours en cours de validité.  La période de validité de l’examen théorique est de 3 ans et celle du test de perception des risques est de 1 an.

Véhicule d’examen :

Pour être admis à l’examen pratique, le véhicule doit être en ordre techniquement et administrativement. Le véhicule d’examen doit être en mesure de permettre l’exécution des contrôles préalables et des manœuvres.

Si le véhicule n’est pas muni du signe « L » ainsi que de rétroviseurs, l’examen n’aura pas lieu.

Les systèmes d’aide au stationnement, les caméras et les pris­mes destinés à vous aider pour les manœuvres sont autorisés. Ces systèmes d’aide doivent cependant être prévus d’origine sur le véhicule.

Le véhicule du candidat doit être conforme aux critères d’accès de la zone de basses émissions. Si cette règle n’est pas respectée l’examen ne pourra pas avoir lieu et aucune dérogation ne sera pas admise.

L’objectif de l’épreuve sur la voie publique est de vérifier que :

  • le candidat maîtrise réellement son véhicule 
  • la régle­mentation routière est respectée

L’épreuve sur la voie publique comprend une partie «Conduite indépendante» où l’examinateur demande de suivre une direction clairement identifiable. Pendant 10 à 15 minutes, le candidat doit donc décider des directions à suivre en tenant compte des instructions du GPS ou des panneaux de signalisation. Evidem­ment le candidat doit tenir compte des signaux routiers et du comporte­ment des autres usagers de la route à proximité, tout en continuant à maîtriser les compétences de base (positionnement, vitesse,…).

3 manoeuvres de base sont à effectuer:

  1. Contrôles préalables
  • La manœuvre “Contrôles préalables” est composée de 3 parties:
    • Précautions
    • Réglages
    • Contrôles - Contrôles systématiques - Contrôles aléatoires
  1. Stationnement/arrêt en marche arrière derrière un véhicule
  2. Demi-tour dans une rue étroite

L’article 3.2.2. de l’Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 29 mars 2018 relatif à la formation à la conduite et à l’examen de conduite pour la catégorie de véhicules à moteur B et à certains aspects pour toutes les catégories de véhicules à moteur dresse une liste exhaustive des points qui seront évaluer lors de l’examen sur la voie publique.

Après deux échecs successifs à l’examen pratique (c.à.d. deux échecs au test de perception des risques OU deux échecs à l’épreuve sur la voie publique OU un échec au test de perception des risques et un échec à l’épreuve sur la voie publique), il est obligatoire de suivre une formation de 6h de cours pratiques en école de conduite agréée et de présenter le certificat d’enseignement pour pouvoir présenter l’examen une nouvelle fois. Les cours suivis avant les 2 échecs ne seront pas pris en considération. Le nouvel examen sur voie publique devra être présenté avec l’école de conduite.

Pour un candidat qui ne maitrise pas le néerlandais ou le français,  l’examen peut se faire avec l’assistance d’un interprète-juré pour l’allemand ou l’anglais. L’interprète est rémunéré par le candidat.

Exclusion :

Le candidat qui est surpris à frauder échoue et est exclu de toute participation à cet examen pour une période d’un an.

Le candidat qui perturbe le déroulement de l’examen par son comportement échouera et sera exclu de toute participation à cet examen pour une période de six mois.

FAQ

Si la date de délivrance de votre permis provisoire est antérieure au 01 novembre 2018

  • Vous ne devez pas suivre la formation aux premiers secours mais vous devrez par contre effectuer le test de perception des risques avant l’épreuve sur la voie publique.
  • Si vous avez déjà un rendez-vous pour l’épreuve sur la voie publique après le 01 novembre et que vous n’avez pas encore passé le test de perception des risques, veuillez contacter le centre pour connaitre les possibilités de passage.

Si la date de délivrance de votre permis provisoire est postérieure au 01 novembre 2018

  • Vous êtes soumis à toutes les nouvelles règles.

Si vous avez réussi l’examen théorique avant le 01 novembre mais que la date de délivrance de votre permis provisoire est postérieure au 01 novembre 2018

  • Vous êtes soumis à toutes les nouvelles règles. Il se peut que vous n’arriviez pas à vous connecter à la plateforme en ligne de la Croix-Rouge. Veuillez alors demander un accès à formation.conduite@sprb.brussels

Si vous avez procédé à un échange de permis provisoire après le 01 novembre 2018

  • C’est la date de délivrance de votre premier permis provisoire qui est prise en compte.
  • Si celui-ci vous a été délivré avant le 01 novembre, vous ne devrez pas suivre la formation aux premiers secours.

Si votre permis provisoire est expiré

  • Vous ne pouvez obtenir un nouveau permis provisoire que si la validité du permis provisoire B dont vous êtes titulaire est expirée depuis plus de 3 ans.
  • Toutefois, vous pouvez poursuivre votre apprentissagedans une école de conduite et suivre minimum 6h de cours pratiques en école de conduite pour présenter l’examen pratique (test de perception des risques et voie publique). Les heures effectuées avant la date d’expiration ne sont pas prises en considération. N’oubliez pas de vérifier la validité de votre examen théorique car celui-ci doit être réussi depuis moins de 3 ans autrement vous devrez le repasser.

Si vous avez réussi l’examen théorique dans une autre région et que vous souhaitez passer l’examen pratique à Bruxelles

Si vous présentez l’examen pratique en accès direct, sous couvert d’un permis national étranger ou si la date de délivrance de votre permis provisoire est postérieure au 1 novembre 2018, vous devrez repasser un examen théorique dans un centre bruxellois.

Si vous avez échoué deux fois à l’épreuve sur la voie publique et que vous souhaitez introduire un recours

Après deux échecs à la partie « épreuve sur la voie publique » de l’examen pratique, vous pouvez introduire un recours, par lettre recommandée, auprès de la commission de recours de la région dans laquelle vous avez passé votre examen. Le recours est, sous peine d’irrecevabilité, introduit par lettre recommandée dans les 15 jours à partir de la date de l’échec de l’examen.

Pour la Région de Bruxelles-Capitale, vous devez envoyer votre recours à l’adresse suivante :

SPRB - Bruxelles Mobilité / Direction Circulation routière
A l’attention du Président de la commission de recours
CCN – Rue du Progrès 80 boite 1
1035 Bruxelles

Une redevance de 12,50 euros devra être payée, simultanément à l’introduction du recours, par virement au compte BE26 0912 3109 2829 avec la communication : "DCR/Recours/NomPrénom"

Sous peine d’irrecevabilité, votre recours devra être accompagné des documents et données suivants :

  • La preuve de paiement de la redevance
  • Votre nom, prénom, date de naissance
  • Le centre dans lequel vous avez passé votre examen, ainsi que la date
  • Les faits liés aux personnes et aux circonstances de lieu, temps et procédure dans lesquelles l’examen s’est déroulé (vos motivations et vos griefs)
  • Votre signature au bas de votre recours
  • La preuve de l’envoi par recommandé de votre recours au centre d’examen

Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer chez vous le module e-learning de la formation aux premiers secours

La formation en ligne peut être effectuée dans les locaux de la Croix-Rouge Rue Rempart des Moines 78 à 1000 Bruxelles.

Documents à présenter lors des examens

  • Documents à présenter au moment du test de perception des risques ET de l’épreuve sur la voie publique:

Si vous êtes titulaire d’un permis de conduire provisoire en cours de validité:

. votre document d’identité en cours de validité;

Attention : un nombre limité de documents d’identité sont autorisés pour être admis à l’examen. Ne sont notamment pas admis : les photocopies, les passeports, les déclarations de pertes de carte d’identité.

. votre permis de conduire provisoire 36m. avec comme date de 1e délivrance une date avant le 01/11/2018, en cours de validité et délivré depuis plus de 3 mois

ou votre permis de conduire provisoire 36m. avec comme date de 1e délivrance une date après le 31/10/2018, en cours de validité et délivré depuis plus de 9 mois

ou votre permis de conduire provisoire 36m. avec comme date de 1e délivrance une date après le 31/10/2018, en cours de validité et délivré depuis plus de 6 mois et la preuve que vous avez suivi minimum 14 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée

ou votre permis de conduire provisoire 18mois en cours de validité, délivré depuis plus de 3 mois et la preuve que vous avez suivi minimum 20 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée

ou votre permis de conduire provisoire 12mois  en cours de validité;

. si vous avez déjà échoué au moins à 2 reprises, la preuve que vous avez suivi 6 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée après le deuxième échec;

. la preuve du paiement de la redevance (en cas de paiement anticipé).

Si vous n’êtes pas titulaire d’un permis de conduire provisoire en cours de validité:

. votre document d’identité en cours de validité;

. la preuve que vous avez suivi minimum 30 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée

ou un certificat d’enseignement pratique délivré par une école de conduite agréée attestant du suivi de 6 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée prévues après l’expiration du délai de validité de votre permis de conduire provisoire et une attestation délivrée par votre administration communale, établissant que vous avez effectué un apprentissage sous le couvert d’un permis de conduire provisoire;

. si vous avez déjà échoué au moins à 2 reprises, la preuve que vous avez suivi 6 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée après le deuxième échec;

. la preuve du paiement de la redevance (en cas de paiement anticipé).

  • Documents à présenter uniquement au moment de l’épreuve sur la voie publique:

Si vous êtes titulaire d’un permis de conduire provisoire en cours de validité et que vous vous présentez à l’examen pratique avec votre propre véhicule:

. la preuve d’assurance de la responsabilité civile pour le véhicule avec lequel vous vous présentez, en cours de validité (carte verte – certificat d’assurance international);

. le certificat d’immatriculation du véhicule avec lequel vous vous présentez;

. le certificat de visite de couleur verte du véhicule avec lequel vous vous présentez, en cours de validité (si le véhicule est soumis au contrôle technique);

. le permis de conduire belge ou européen du guide ou de la personne accompagnante, valable pour la conduite du véhicule à bord duquel a lieu l’examen pratique;

. le document d’identité du guide ou de la personne accompagnante en cours de validité et délivré en Belgique;

. le cas échéant, le journal de bord.

Si vous avez fait appel à une école de conduite agréée:

. si vous vous présentez à l’examen pratique avec une autre école de conduite ou un autre siège de l’école de conduite que là où vous avez suivi la formation prévue, un certificat de 2 heures de cours pratique délivré par la nouvelle école de conduite;

. le cas échéant, le journal de bord.

Contact

0800 94 001

mobilite@sprb.brussels

  • Les informations concernant la formation à la conduite en Wallonie se trouvent ici
  • Les informations concernant la formation à la conduite en Flandre se trouvent ici.
  • Les informations générales relatives aux examens et aux autres catégories se trouvent ici
  • Les informations concernant la délivrance des permis de conduire se trouvent ici